Journée mondiale de la santé – Le rôle de l’alimentation

0
237

Article rédigé par Katherine Robert

Le jeudi 7 avril marque la journée mondiale de la santé. C’est dans le cadre de cette occasion que Nutrition Sans Frontières désire sensibiliser aux enjeux de santé mondiale qui impactent l’insécurité alimentaire. En retour, ce qu’on appelle le système alimentaire mondiale a des impacts directs sur la santé des populations. Le thème tombe aussi tout à fait à point avec le récent rapport du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) qui rapporte toute l’urgence climatique qui affecte la santé de la planète et donc de l’être humain. Cet article mettra donc en lumière l’interrelation entre environnement, alimentation et santé. 

Santé environnementale

Le rapport du GIEC rapporte que bien que la productivité agricole globale ait augmenté, le changement climatique a ralenti cette croissance au cours des 50 dernières années à l’échelle mondiale, avec des impacts négatifs différents selon la latitude des régions. L’augmentation des événements météorologiques et climatiques extrêmes a exposé des millions de personnes à une insécurité alimentaire aiguë et réduit la sécurité de l’eau. Conjointement, des pertes soudaines de production alimentaire et d’accès à la nourriture, aggravées par une diminution de la diversité alimentaire, ont augmenté la malnutrition dans de nombreuses communautés, en particulier pour les peuples autochtones, les petits producteurs alimentaires et les ménages à faible revenu. Par ailleurs, les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes sont particulièrement touchées. 

Il est aussi important de soulever que les systèmes alimentaires sont à l’origine de 30 % de toutes les émissions de gaz à effet de serre (GES), dont 44 % des émissions de méthane, ce qui contribue de manière significative aux changements climatiques. L’agriculture industrielle est également responsable de jusqu’à 80 % de la perte de biodiversité et consomme 70 % de toutes les ressources en eau douce disponibles pour l’utilisation humaine.

Santé humaine

Ainsi donc, malgré une augmentation de 300 % de la production alimentaire mondiale depuis le milieu des années 1960, plus de 821 millions de personnes souffrent de la faim. Et la malnutrition sous toutes ses formes est aujourd’hui le principal facteur contribuant à la charge mondiale de morbidité et à la réduction de l’espérance de vie. En effet, le lien entre nutrition et santé est bien simple : une nutrition adéquate est essentielle pour la santé et le bien-être. 

La nutrition a souvent une approche plus préventive que curative de la santé, mais l’OMS a même soulevé, il y a quelques années, que le fait d’accorder plus d’importance à la nutrition dans les systèmes de santé pourrait permettre de sauver 3,7 millions de vies d’ici 2025. En retour, grâce aux investissements mondiaux en nutrition, les enfants peuvent vivre plus longtemps, en meilleure santé et contribuent au développement de leur pays.

Comme l’a déclaré Dre Naoko Yamamoto, Sous-Directrice générale à l’OMS « Afin de fournir des services de santé de qualité et de parvenir à la couverture sanitaire universelle, il convient de considérer la nutrition comme l’une des pierres angulaires des services de santé essentiels. Il faut aussi que nous disposions d’environnements plus propices à une bonne alimentation, qui permettent aux populations d’adopter une alimentation saine ». Il est aussi primordial de resouligner ici que chaque personne sur cette planète a le droit à une alimentation saine, suffisante et nutritive et à être à l’abri de la faim. 

Système alimentaire mondiale

 

Avec la mondialisation, une alimentation accessible, abordable et nutritive dépend d’un réseau complexe d’activités et de processus interdépendants, comprenant la production, la transformation, le transport, la commercialisation, la consommation et l’élimination de denrées alimentaires. Cet ensemble complexe est ce qu’on appelle les systèmes alimentaires. Dans une optique d’accès à la sécurité alimentaire, il faut briser les cloisonnements entre l’agriculture, la santé, la nutrition et la durabilité environnementale — une tâche difficile, mais qui s’avère de plus en plus indispensable.

En effet, l’évolution du paysage nutritionnel, la pandémie de COVID-19, la production agricole contemporaine, les changements démographiques et les changements climatiques ont tous récemment mis en évidence la nécessité d’adopter une « approche multisectorielle des systèmes alimentaires » plus large pour mettre fin à la malnutrition, afin de construire des systèmes alimentaires solides et durables qui ont des résultats positifs en matière de nutrition et de santé. 

Il s’agit donc du même coût de penser la santé de façon globale, considérant que la santé humaine est étroitement liée à celle des animaux et des plantes, ainsi qu’à l’environnement et aux pollutions de l’eau, du sol ou de l’air. C’est un concept de santé unique qui se nomme le « One global health ». 

En conclusion, la journée mondiale de la santé est une excellente opportunité de démystifier toutes les interactions entre environnement, santé et nutrition, à travers le système alimentaire mondial. C’est d’ailleurs dans cette optique que Nutrition Sans Frontières œuvre à collaborer avec des acteurs locaux dans la mise en place de projets axés sur l’optimisation du système alimentaire dans sa globalité, la sensibilisation aux enjeux nutritionnels et l’autonomisation alimentaire des communautés à travers le monde. 

Bibliographie

https://www.who.int/fr/news/item/04-09-2019-stronger-focus-on-nutrition-within-health-services-could-save-3.7-million-lives-by-2025
https://www.international.gc.ca/world-monde/issues_development-enjeux_developpement/global_health-sante_mondiale/nutrition.aspx?lang=fra
https://cihr-irsc.gc.ca/f/43635.html#a3
https://www.who.int/fr/news/item/13-07-2020-as-more-go-hungry-and-malnutrition-persists-achieving-zero-hunger-by-2030-in-doubt-un-report-warns
https://www.unscn.org/en/topics/sustainable-food-systems