Je n’aime pas l’eau!

0
503

Article par Melanie Magnan, nutritionniste

Trop de gens actifs attendent de ressentir la soif avant de boire alors qu’ils sont déjà déshydratés à ce moment. Malheureusement, la déshydratation se fait ressentir plus vite qu’on ne le pense. Une perte aussi petite qu’une perte de 1 à 2% du poids corporel entraîne des symptômes tels que des maux de tête, des étourdissements et de la fatigue alors qu’une perte de 15 à 20% peut même entraîner la mort.

Le corps est composé de 60% à 70% d’eau et cette réserve doit être maintenue à flot puisque l’eau est indispensable à l’ensemble des processus vitaux. Il est donc important de boire fréquemment et suffisamment.

Qu’entend-on par suffisamment?

Les besoins en liquide varient d’une personne à l’autre en fonction du poids, de l’âge et du degré d’activité physique. Pour estimer la quantité de liquide nécessaire par jour, il suffit de multiplier son poids en kg* par 30 ml ou par 25 ml pour les personnes âgées de plus de 60 ans. Par exemple, une personne de 70 kg devrait boire 2100 ml ou 2.1 litre de liquide par jour.

(*Pour obtenir son poids en kg, il suffit de diviser son poids en livre par 2.2.)

Et si je fais de l’activité physique?

La pratique d’activité physique tout comme des conditions climatiques particulièrement chaudes augmentent la quantité de liquide qui devrait être consommée. Il faut dans ces situations penser à boire plus pour contrer les pertes engendrées par la transpiration. Pour une heure d’activité physique intense, on peut ordinairement compter 1 litre de liquide supplémentaire.

Je n’aime pas l’eau, puis-je boire autre chose?

Tous les breuvages, outre l’alcool, ont un pouvoir hydratant et peuvent être comptés dans le calcul des liquides. Il faut toutefois garder en tête que tous n’ont pas la même valeur nutritive… Certaines boissons sucrées sont inappropriées pour étancher la soif. L’eau demeure le meilleur choix!

Eau du robinet, de source, minérale… laquelle choisir ?

Bien que l’eau du robinet soit boudée par bien des gens, elle est économique, écologique et de qualité. Elle est d’ailleurs régulièrement inspectée et respecte les normes chimiques et biologiques émises par le gouvernement. Son goût vous déplait? Il suffit de la laisser reposer quelques minutes à la température ambiante puis de la mettre au réfrigérateur pour en éliminer le chlore.

Quant aux eaux embouteillées on en trouve principalement deux types; les eaux naturelles et les eaux traitées. L’eau naturelle provient d’une source souterraine, contient les mêmes sels minéraux qu’à l’origine et n’a pas subi d’autres traitements que la décantation ou la filtration par aération. L’eau traitée a, elle, subi plusieurs manipulations telles que l’élimination des bactéries, des virus ou des parasites et le retrait de matières solides, d’odeurs ou de composés organiques. L’eau traitée peut provenir d’une source souterraine tout aussi bien que du réseau de distribution municipale.

Quelle soit naturelle ou traitée, l’eau peut être «de source» ou minérale. Une eau «de source» contient moins de 500 mg de sel minéraux par litre alors qu’une eau minérale en contient plus de 500 mg. La teneur en sels minéraux, notamment en sodium et en calcium, peut varier d’une eau minérale à une autre. Les personnes en bonne santé peuvent en consommer en quantité raisonnable, mais les personnes ayant des problèmes rénaux devraient s’en abstenir puisque l’eau minérale peut engendrer une surcharge de travail pour les reins. Quant aux personnes souffrant d’hypertension, elles devraient choisir une eau minérale contenant moins de 20 mg de sodium par litre, le sodium étant représenté par le symbole «Na» sur l’étiquette nutritionnelle.

Finalement, les eaux sucrées «diètes», portant la mention «sans sucre» ou «0 calories» contiennent des édulcorants de synthèse dont l’impact sur la santé est souvent questionné. On soupçonne aussi ces faux-sucres d’entretenir un goût pour le sucré. On recommande donc de consommer ces boissons avec modération. La vigilance est aussi de mise face aux eaux sucrées pétillantes qui sont en réalité nul autre que des boissons gazeuses déguisées, étant tout aussi sucrées que ces dernières !

Et si je n’aime pas le goût de l’eau «ordinaire»?

Il suffit de l’aromatiser…On peut y ajouter un peu de jus de citron, de lime, d’orange ou de pamplemousse ou y mélanger des glaçons faits de notre jus de fruit préféré. On peut aussi y ajouter des tranches de fruits frais ou des feuilles de menthe…!

À votre santé !

Source :
Protégez-vous: Eaux additionnées