Un diabétique à la cabane à sucre?

0
830

Article par Céline Saloumi, nutritionniste

Une cabane à sucre sans remords, est-ce possible?

Il est certain que manger un repas équilibré en cette occasion sera plus difficile qu’à l’habitude considérant la teneur élevée en sucre de plusieurs aliments offerts au menu. Toutefois, il faut quand même profiter de l’occasion avec votre famille et vos amis. En effet, si on considère qu’une personne diabétique a des besoins qui varient habituellement entre 45 et 75 g de glucides par repas, il n’y a pas de raison pour se passer d’une si belle tradition! A condition de comprendre ce qu’est vraiment une bonne gestion du diabète.

Sachez que ce qui débalancera votre diabète et entrainer une augmentation de la glycémie (le taux de sucre dans le sang), c’est la quantité totale de glucides que vous allez consommer par repas. Ceci dit, la première étape est de reconnaître quels aliments à la cabane à sucre ont une teneur modérée ou élevée en glucides. Parmi ces aliments on note les crêpes, le sirop d’érable, les fèves au lard, la soupe au pois, la tarte aux sucre et grand père dans le sirop.

Pour avoir un meilleur contrôle de votre glycémie après le repas, tentez de faire des choix en privilégiant vos aliments préférés, et en diminuant les portions. Attention, la tarte à sucre et le grand-père dans le sirop sont particulièrement très riches en sucre. 1/10 de tarte à sucre contient environ 60 g de glucide ou l’équivalent de 12 carrés de sucre ! De même pour une demi-portion de grand père dans le sirop. Ainsi, vous êtes mieux d’éviter ces deux aliments.

L’effet rassasiant des protéines

Un autre conseil est de commencer votre repas avec des aliments qui contiennent peu ou pas de glucides. Par exemple, pour une meilleure satiété, assurez-vous de consommer des aliments riches en protéine comme les omelettes. Les cretons, les saucisses, le jambon, les grillades de lards ont aussi une teneur faible ou négligeable en glucideset ne devront pas avoir un impact sur votre glycémie, s’ils ne sont pas arrosés avec du sirop d’érable! Toutefois, il faut quand même les consommer le plus possible en modération en raison de leur contenu riche en gras et en sodium (sel). Assurez-vous aussi de boire assez d’eau pour maintenir une bonne hydratation malgré un repas qui sera plus salé.

A la cabane à sucre: une journée active!

Un deuxième facteur important qui va aider au contrôle de la glycémie cette journée, c’est l’activité physique. En effet, il faut profiter non seulement pour manger en famille mais aussi pour faire une bonne marche à l’extérieur surtout que le temps en mars-avril commence à être plus doux. L’activité physique aide à diminuer la résistance à l’insuline en rendant les tissus du corps plus sensibles à son action.

Morale de l’histoire?

Même si vous êtes diabétique, il faut continuer à avoir le plaisir de manger. Le diabète ne rime pas avec « abstinence totale de petits plaisirs de la table ». Il faut simplement faire des bons choix et modéré les apports en aliments riches en sucre pour contrôler le plus possible la quantité totale de glucides que vous allez consommer.