Le prédiabète n’est pas une maladie… encore!

0
247

Nadia Courchesne, nutritionniste

Et si le corps humain disposait d’un système d’alerte nous indiquant quand un problème de santé va se développer?

Le prédiabète nous prévient du risque, c’est un drapeau jaune, un signal d’alarme pour apporter des modifications viendra alors de se lever puisqu’il faudra de 5 à 10 ans pour qu’un prédiabète ne devienne un diabète de type 2. Nous disposons alors de suffisamment de temps pour modifier notre avenir. Cependant, selon Diabète Québec, 1 Québécois sur 5 serait prédiabétique et ne le saurait même pas.

Seule une prise de sang, analysée en laboratoire, qui démontrera une élévation anormale de la glycémie à jeun (plus haut que la normal mais pas assez pour confirmer un diabète, c’est-à-dire une glycémie entre 6.1 et 6.9 mmol/L ) ou une hémoglobine glycée (A1C) entre 6.0 et 6.4% confirmera le diagnostic. Si l’on ajoute quelques facteurs de risque du diabète de type 2 ci-bas, sa progression pourrait être plus rapide :

• Être un homme rend plus vulnérables que les femmes;
• Être âgé de 40 ans ou plus
• Avoir un proche atteint de diabète de type 2- votre hérédité
• Avoir des antécédants (intolérance au glucose ou anomalie de la glycémie à jeûn)
• Avoir un excès de poids spécialement au niveau de l’abdomen
• Avoir une tension artérielle élevée
• Avoir un taux de cholestérol élevé
• Avoir un faible niveau d’activité physique
• Avoir de mauvaises habitudes alimentaires riches en aliments ultra-transformés ;
• Pour les femmes, avoir donné naissance à un bébé de plus de 4,1 kg (9 livres);
• Appartenir à un groupe ethnique à risque élevé : autochtone, africaine, asiatique, latino-américaine, etc.

Il est important de subir des tests de dépistage, surtout si votre prédiabète s’inscrit dans le cadre d’un syndrome métabolique (lire mon article à ce sujet)

Les bonnes nouvelles

Les recherches démontrent que si vous êtes prédiabétique et que vous effectuez les démarches nécessaires pour gérer efficacement votre taux de glucose sanguin, vous pouvez différer l’apparition du diabète de type 2, voire même le prévenir. Important de se rappeler : le prédiabète n’évolue pas nécessairement vers le diabète de type 2. En adoptant un mode de vie sain et équilibré, qui respecte vos préférences et votre corps, il est aussi tout à fait possible de prévenir le prédiabète. Une perte de poids modeste (de 5 à 10% du poids corporel initial), obtenue suite à des changements graduels dans votre alimentation et de la pratique régulière d’activité physique peut améliorer grandement votre état de santé et votre qualité de vie.

Vous êtes prêt au changement, mais ne savez pas par où débuter, n’hésitez pas à me contacter en personne ou par coaching en ligne!