Avril MOIS DE L’AUTISME: 5 trucs pour accueillir les autistes à votre table

0
56

AVRIL EST LE MOIS DE L’AUTISME. Les autistes sont 5 fois plus à risque de présenter des troubles alimentaires!

Le mois de l’autisme est une façon de sensibiliser les québécois à l’importance d’inclure les autistes dans nos vies comme des personnes à part entière. Et vous, vous sentez-vous à l’aise d’inviter  à votre table une personne autiste, ou une famille avec une personne autiste?

Quand vous rencontrez une personne autiste, savez-vous reconnaître ses difficultés et vous y adapter? Notamment, sur le plan alimentaire, il est possible qu’une personne autiste soit aux prises avec des défis alimentaires sérieux.

Voici quelques trucs pour aider à inclure ces personnes lors d’un bon repas.

Commencez simple

Les autistes peuvent apprendre à partager un bon repas lorsque nous prenons le temps de les laisser apprivoiser le contexte. Avec des gens connus et surtout un nombre restreint de convives au début, ils peuvent commencer par simplement être présents avec vous au repas. Il ne faut pas vous offusquer s’ils ne participent pas aux discussions, car c’est déjà beaucoup pour eux d’être simplement présent, mais c’est aussi peut-être parce qu’ils n’ont pas envie de parler mais seulement d’écouter!

Gardez l’ambiance détendue

Pour un autiste, une ambiance détendue, cela peut varier d’une personne à l’autre. Il est bien de le demander! Est-ce que la musique dérange ou aide? Est-ce que la lumière est trop forte? Ce sont des questions qui se posent! Eviter les discussions endiablées ou les querelles est également une condition essentielle pour accueillir un autiste et l’aider à vouloir répéter l’expérience avec vous.

Laissez le choix

Il n’y a pas qu’une seule façon de voir les choses, pas plus chez les autistes que chez les autres. Le meilleur moyen de rendre une personne qui présente des défis confortable est de laisser cette personne nous guider dans ce qu’elle a besoin. Laissez le choix de la place, des personnes qui seront (ou pas) à proximité ou en face, de la vaisselle qui sera utilisée…ce sont toutes de  bonnes idées!

Ne pas avoir d’attentes sur la consommation

Notre malaise survient quand on a l’impression que ce qu’on a servi n’est pas bon, n’est-ce pas? Avec les personnes autistes, les raisons de refuser de manger sont très variées. Et vous n’avez probablement le contrôle sur aucune de ces raisons, et parfois même l’autiste lui-même n’en a pas. Il faut simplement respecter le choix d’une personne de ne pas manger, et que cela ne veulent en rien cas signifier que sa présence n’est pas bienvenue. Acceptation inconditionnelle et surtout non à la culpabilité!

Persévérez dans la routine

Ce n’est pas après une seule fois que l’autiste qui présente des défis alimentaires saura se sentir bien lors d’occasions spéciales. C’est justement un défi alors il faut de la pratique! Soyez patients et répétez les mêmes routines qui semblent fonctionner avec votre invité, respectez ses choix et il fera son petit bout de chemin à chaque fois!

AIDEZ A CHANGER LES PERCEPTIONS EN PARTAGEANT L’AFFICHE SUR VOTRE MUR DURANT TOUT LE MOIS D’AVRIL’ MOIS DE L’AUTISME!

ALLER SUR https://www.facebook.com/Passeport-Nutrition-603627703023317/  POR PARTAGER L’AFFICHE