Pourquoi mange-t-on?

0
180

Les premières réponses données sont souvent : «Il faut manger pour vivre, pour me donner de l’énergie…» mais encore… l’acte alimentaire ne répond pas seulement à un besoin physiologique, bien que celui-ci soit fondamental.

En effet, l’action de manger et tout ce qui entoure la consommation d’aliments impliquent plusieurs facteurs qui sont interreliés et essentiels à l’être humain.

Ces trois besoins sont aussi importants les uns que les autres pour atteindre un bien-être global.

Le besoin physiologique est répondu lorsque l’alimentation est présente en quantité, qualité, variété et fréquence suffisante pour permettre de fournir au corps tous les nutriments essentiels pour bien fonctionner.

Le besoin psychologique est davantage en lien avec notre relation avec la nourriture. Les mythes et croyances que l’on se fixe par ce que l’on entend dans les médias influencent notre perception de certains aliments ou groupes alimentaires et donc, ont un impact positif ou négatif sur notre alimentation au quotidien.

Le besoin social de l’acte alimentaire réfère à l’ambiance du repas (convivialité, ambiance relaxante et décontractée), à l’environnement (musique, bruits, odeurs, espace) et aux gens qui nous accompagnent (parents, amis, collègues de travail).

L’alimentation est donc beaucoup plus importante qu’on le croit. Il est essentiel d’y accorder un petit moment pour réfléchir à la place que chacune des trois sphères biopsychosociales ont dans notre alimentation au quotidien.

Les nutritionnistes sont là pour vous aider à retrouver un équilibre au sein de ces trois besoins fondamentaux. L’acte alimentaire est un phénomène hautement complexe mais nullement compliqué lorsque l’on comprend tout ce que ça englobe!

N’hésitez pas à nous consulter!

Par Marie-Pier Blais, Diététiste-Nutritionniste