Un ingrédient qui aide à arrêter les compulsions alimentaires

0
550

Article par Nathalie Tousignant, Nutritionniste

Est-ce un nouveau médicament? Non.
Est-ce un nouvel aliment? Non…
Est-ce un nouveau gadget? Non!

Alors quoi? Hum, le Plaisir gustatif! Oui oui!

Le plaisir gustatif est méconnu quant à ses effets bénéfiques sur la santé et plus particulièrement sur son rôle dans la régulation de l’appétit. Quand nous mangeons un aliment et que nous en retirons du plaisir, la sensation de rassasiement ou de satiété se fait sentir plus facilement. En d’autres mots, plus nous retirons du plaisir en mangeant, moins nous avons besoin d’une grande quantité de cet aliment.

Lorsque vous mangez un aliment faisant partie de votre liste d’aliments interdits ou tabous (une des conséquences de la mentalité des régimes), vous le ferez généralement avec culpabilité. Vous ne pourrez avoir réellement du plaisir et vous aurez tendance à en manger une grande quantité pour vous sentir rassasié (e).

En plus, quand vous aurez craqué et que vous mangerez un ou de ces aliments, soi-disant interdits, vous allez en manger une grande quantité pour en profiter car vous savez qu’après cet épisode, vous allez encore vous restreindre aussi longtemps que vous en serez capable. Donc nécessairement les interdits alimentaires amènent à l’excès un jour ou l’autre et c’est un cercle vicieux.

Revenons au plaisir. Pour avoir le maximum de plaisir en mangeant, il ne faut donc plus avoir d’aliments interdits afin de ne plus ressentir de culpabilité et, plutôt, se concentrer sur la saveur et la texture de l’aliment pour en profiter pleinement.

Comment savourer?
Voici quelques conseils :

• Être concentré sur les aliments et non sur la télévision, la lecture d’un livre ou de ses courriels, etc.;
• Manger lentement et bien mastiquer;
• Se servir de ses sens pour découvrir les aliments; la vue, l’odorat, les sons, la texture en main et en bouche.

Je vous suggère de porter attention au plaisir que vous avez au début du repas et faire des pauses pendant le repas afin de percevoir quand le plaisir commence à diminuer. À ce moment, la satiété est atteinte et vous pouvez arrêter de manger.

Il y a d’autres facteurs qui amènent à ressentir la satiété et tout un mécanisme de régulation est à l’œuvre dans le corps afin de bien gérer les apports dont nous avons besoin, mais, le plaisir en est bien un. Par exemple, l’hormone de la satiété, appelée « cholecystokinine », provoque le désintéressement pour la nourriture ainsi qu’un sentiment de bien-être indiquant que c’est le temps d’arrêter de manger.
C’est fascinant non?

Manger est un plaisir et nous avons la chance de le faire plusieurs fois par jour! Le plaisir de manger passe par la dégustation.

• Pensez au morceau de chocolat qu’on laisse fondre sur la langue;
• Le croquant et la saveur sucrée d’une carotte (fraîchement cueillie encore mieux);
• L’onctuosité d’un yogourt (pas celui à 0%);
• La chaleur d’une bonne soupe aux légumes;
• L’odeur enivrante d’une sauce spaghetti qui mijote;
• Le piquant d’un mets indien.

Prenez le temps d’extraire tout le plaisir que vous pouvez en mangeant, votre corps vous en remerciera.

Parmi les gens souffrant de compulsions ou de débordements alimentaires, beaucoup ne recherchent pas d’aide parce qu’ils ont un sentiment de honte associé à leurs comportements. Pourtant, c’est plus fréquent que vous pouvez le penser et la souffrance engendrée par ce problème mérite d’être adressée. Tout le monde a droit au bonheur.

Quelques pistes de solutions pour les compulsions :

• Premièrement, ne pas s’en vouloir d’avoir ces comportements, ce sont des comportements compensatoires. Ils compensent pour quelque chose qui n’est pas adéquat ou satisfaisant dans votre vie. Le corps recherche toujours l’équilibre, alors, c’est ce que votre subconscient a trouvé pour garder, du mieux qu’il le peut, un certain équilibre. D’autres se tournent vers la drogue, l’alcool, le jeu compulsif, etc. C’est la solution que vous avez choisie, du moins au niveau inconscient, qui était le plus acceptable pour vous, à ce moment de votre vie et avec les ressources que vous aviez à l’époque.

Maintenant, vous pouvez choisir que cette solution ne vous convient plus et vous pouvez :
• Vous libérez de ces compulsions;
• Arrêter les privations et les diètes ;
• Faire la paix avec tous les aliments.

Bien sûr l’aspect émotionnel peut aussi influencer les fringales et les compulsions. Nous parlons souvent de « manger ses émotions » ou de l’alimentation émotionnelle.

L’alimentation émotionnelle est le fait d’utiliser les aliments pour combler un autre besoin qui n’est pas comblé, mais qui n’est pas d’origine alimentaire.
Il est possible d’apprendre à gérer ses émotions autrement que par la nourriture, mais cela demande de « creuser », pour trouver quels sont les vrais besoins d’une part, et, d’autre part, comment il serait possible d’y répondre d’une façon qui est acceptable pour soi. Parfois, c’est une question d’éducation ou de croyance qui empêche de vivre l’émotion plutôt que de tenter de l’étouffer avec la nourriture.

Souvent, le vrai problème d’origine est, je crois, le fait de ne pas aimer son corps et d’avoir essayé de le changer en faisant des diètes.

Ensuite, les diètes ont amené les bons et les mauvais aliments avec ces listes d’aliments interdits ou tabous.

Ces restrictions ont amené, à leur tour, les craquages ou les excès, qui ont aussi amené le sentiment de culpabilité et enfin le manque de plaisir dans son alimentation.

Les sentiments de honte, culpabilité et baisse d’estime de soi, qui grandissent avec l’insuccès des diètes amènent souvent à « manger ses émotions » pour se retrouver dans ce cercle infernal duquel vous ne savez plus comment sortir.

Travailler sur son image corporelle est aussi essentiel pour faire la paix avec son corps, tout comme il est essentiel de faire la paix avec son alimentation. Je parlerai plus en détails de l’image corporelle dans un prochain blogue.

Vous êtes prêts à sortir de ce cercle, vous avez envie de vous sentir libéré (e) ? Alors j’ai la bonne ressource pour vous : Mon cours «  La paix d’esprit avec mon alimentation? Oui Svp!

Visionnez mes vidéos sur la chaîne youtube et

inscrivez-vous à mon programme pour vous libérer de toute cette souffrance:

La paix d’esprit avec mon alimentation et mon corps? Oui Svp! 

OU pour un accompagnement individuel, contactez-moi!