NSF à la rencontre des ambassadeurs

0
266

C’est le 25 avril dernier que NSF rencontrait l’ambassadeur du Bénin, Son Excellence Monsieur René KOTO SOUNON, pour présenter ses projets actuellement en développement au Bénin. Ce même jour, Son Excellence Monsieur Sosthène NGOKILA, a également été rencontré et ont manifesté un grand intérêt pour les projets de NSF.

Nourrir sa famille: un droit fondamental à la base de la lutte contre la faim

Représenté par sa fondatrice, Marie-France Lalancette et par Jacqueline Sokpoly, vice-présidente de NSF, ces deux militantes ont parlé au nom des mères et des enfants et ont été heureuse de l’accueil chaleureux des ambassadeurs qui ont exprimé leur gratitude envers le dévouement de NSF à la cause de la lutte contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition des mères et des enfants. (voir les réalités sur la malnutrition dans le monde)

Au coeur des échanges, la solidarité Québec-Bénin, qui est en train de se créer grâce à la collaboration interprofessionnelle que Nutrition sans Frontières favorise depuis sa création. Car Nutrition sans Frontières s’adresse à quiconque  veut se joindre à la cause de la lutte contre la faim, et rejoint toutes les générations. La nutrition est l’affaire de tous, et représente un enjeu majeur, dans cette ère ou nous tendons à oublier que 1 enfant sur trois est en malnutrition chronique, alors que nous nous affairons à déménager sur Mars et à faire parler des robots! NSF et les embassadeurs nt reconnu à quel point la nutrition est la base, et qu’il faut revenir à cette base.

 

 

Un oeuf pour la Vie: pour prévenir la malnutrition chronique 

Avec l’appui des embassades mais également de plus de 12 organismes partenaires tant au Quebec qu’en Afrique, Nutrition sans Frontières entend débuter l’implantation dès juillet 2019 son premier projet-pilote du programme Un oeuf pour la vie, dans des écoles défavorisées du Bénin. un programme qui mettra au premier plan les enfants et l’importance de débanaliser la malnutrition protéino-énergétique chronique en créant des activités éducatives en milieu scolaire et en bonifiant les repas des cantines d’un oeuf par jour pour chaque écolier des écoles-pilotes. Un programme qui fera vivre la communauté et encouragera l’autosuffisance des familles, et qui fera parler de lui dans les écoles du Quebec, au retour des jeunes volontaires qui iront cet été mettre sur pied les premiers poulaillers à visée éducative au Bénin.

Encouragée par les embassadeurs, NSF invite toutes les écoles du Québec à participer à ce grand mouvement de solidarité entre jeunes, en marrainant une école défavorisée au Bénin.

En savoir plus…