La constipation chez le jeune enfant

0
1315

Article par Caroline Ouellet, nutritionniste

La constipation est un phénomène dont on entend régulièrement parler quand on travaille avec les tout-petits. Parfois c’est un enfant qui est connu pour avoir tendance à être constipé depuis toujours, alors que pour d’autres, ça survient du jour au lendemain, sans avertissement. Aucun enfant n’est à l’abri.

La constipation, c’est quoi exactement ?
La constipation se décrit par une diminution de la fréquence des selles et les difficultés ressenties au moment de leur émission. Les selles irrégulières seront soient dures, sèches et petites ou très volumineuses et douloureuses à évacuer. L’épisode de constipation peut entraîner des douleurs au ventre, des gaz et parfois le souillage des sous-vêtements.
Dans certains cas, l’enfant perdra l’appétit et souffrira de nausées. Le cocktail parfait pour un enfant irritable ou complètement amorphe.


Les causes possibles
Les causes de la constipation sont variées, mais la cause la plus souvent rapportée est d’ordre fonctionnel, c’est à-dire qu’elle n’est pas liée à une maladie quelconque.
La constipation fonctionnelle débute généralement lorsqu’un enfant commence à éprouver un peu de douleur quand il va à la selle. Pour éviter cette douleur, il se retient, ce qui l’entraîne dans le cercle vicieux de la constipation. Moins il va aux toilettes, plus les selles seront volumineuses et risqueront d’être douloureuses.

Chez l’enfant, ces épisodes de constipation sont souvent liées au mode de vie et à l’alimentation. Elles peuvent être causées par un changement dans l’alimentation; passage de l’allaitement vers une préparation commerciale pour nourrissons, par exemple, ou lors de l’introduction des solides.
D’autres facteurs peuvent aussi être en cause. On parle parfois de nature psychologique liée à la peur d’aller à la selle, principalement chez les enfants d’âge préscolaire.
Le stress et les changements dans la routine sont d’autres facteurs pouvant être à l’origine d’une période de constipation.
Certaines intolérances alimentaires, non connues chez l’enfant, peuvent aussi entraîner une constipation chronique.

Quoi Faire ?
En présence de constipation, l’un des premiers facteurs que vous pouvez modifier pour aider votre enfant est son alimentation.

Les fibres

Les fibres ont la capacité d’augmenter le volume des selles et la fréquence d’évacuation. On intégrera donc des aliments riches en fibres régulièrement pour tenter de contrer la constipation.
Pour les enfants de 1 à 3 ans on visera environ 19 g de fibres, alors que pour les enfants de 4 à 8 ans, on visera près de 25 grammes de fibres chaque jour.
Voici quelques idées pour assurer un apport adéquat en fibres :

● Offrez des légumes et/ou des fruits à chaque repas.
o Exemples de fruits contenant une bonne quantité de fibres : mûres, poires, framboises, oranges et pruneaux.
o Exemples de légumes contenant une quantité intéressante de fibres : artichauts, pois, patates douces, haricots, et brocolis.

● Préférez les fruits frais aux jus, car la majorité des fibres a été retirée lors du processus de fabrication.

● Offrez-lui du pain de blé entier et autres céréales entières (gruau, millet, pâtes alimentaires de blé entier).

● Mélangez à ses céréales, une petite quantité de son de blé, d’avoine ou de psyllium, ou ajoutez-en dans un yogourt.

● Offrez-lui des légumineuses (haricots rouges, lentilles, pois chiches).

Pour atteindre près de 20 g de fibres par jour, l’enfant pourrait manger dans sa journée: 2 tranches de pain de grains entier, 15 ml de beurre d’amandes, 125 ml (½ tasse) de légumineuses, une poire et 125 ml (½ tasse) de brocoli.
Il est recommandé d’augmenter graduellement l’apport en fibres dans l’alimentation et d’assurer une bonne hydratation. Éviter de donner trop de fibres à votre enfant car cela pourrait causer des douleurs intestinales supplémentaires. Vous pourriez ainsi viser les recommandations selon l’âge de l’enfant en ajoutant un aliment riche en fibres chaque 2 ou 3 jours.

L’hydratation
L’hydratation est aussi très importante lorsqu’on parle de constipation. Il faut s’assurer que l’enfant s’hydrate suffisamment. Les fibres agiront efficacement seulement si l’hydratation est présente. Les enfants d’un an et plus devrait boire un minimum de 1 à 1.5 litre de liquide quotidiennement. On tentera d’atteindre les besoins avec au moins 8 verres par jour, idéalement en les répartissant à différents moments de la journée.
Un jeune enfant de plus d’un an devrait consommer entre 500 et 750 ml de lait de vache par jour. Au-delà de cette quantité, on risque de diminuer l’appétit pour d’autres aliments qui pourraient lui fournir de bonnes sources de fibres. Pour ces mêmes raisons, il faudra veiller à ce qu’il ne consomme pas trop de jus ou d’autres boissons.

L’activité physique et la routine
La pratique d’activité physique a un impact positif sur la constipation. Elle stimule les mouvements de l’intestin pouvant faciliter le travail de celui-ci. Prenez l’habitude de garder un moment pour bouger, et ce, à chaque jour.
La routine de toilette vise elle aussi à faciliter le travail en habituant le corps à évacuer les selles à un moment précis de la journée, idéalement, après un repas. De cette façon, on offre aussi la chance à l’enfant de se retrouver tranquille à la salle de bain au moins une fois par jour et contribuerez à réduire les peurs liées à l’émission des selles.

Mythes ou réalités ?
Certaines croyances attribuent des propriétés constipantes aux bananes, aux carottes ou au riz. Ces aliments consommés avec modération, à travers une alimentation variée ne causeront pas la constipation. Aucune recherche sérieuse ne vient appuyer ces croyances. Il n’y a donc aucune bonne raison de priver votre enfant de ces aliments santé s’il les apprécie. Assurez-vous simplement qu’ils ne représentent pas la majorité de son alimentation.
Depuis longtemps, on conseil le jus de pruneaux aux personnes qui souffrent de constipation. En fait, le sorbitol présent dans les pruneaux et le jus de pruneaux a la propriété d’augmenter la fréquence des selles et leur teneur en eau, les rendant ainsi plus molles. Vous pouvez offrir un petit verre de jus de pruneaux à votre tout-petit. Évitez toutefois d’en offrir plus de ¾ tasse (175 ml) par jour chez les enfants de moins de 6 ans. Je vous conseille même de diluer le jus de pruneau dans une quantité équivalente d’eau.

Prévenir la constipation chez l’enfant
Pour prévenir la constipation chez l’enfant, rappelez-vous des conseils suivants :
● Servez une alimentation variée incluant quotidiennement des aliments riches en fibres.

● Encouragez votre enfant à s’hydrater suffisamment, principalement avec de l’eau et du lait.

● Servez les produits laitiers avec des aliments riches en fibres : par exemple, accompagnez un yogourt avec quelques fruits.

● Encouragez l’enfant à faire au moins une heure d’exercice par jour.

● Encouragez votre enfant à aller à la selle tous les jours : en intégrant cette activité à sa routine quotidienne.

● Respectez la vitesse d’apprentissage à la propreté de votre enfant.

Si la constipation de l’enfant persiste, s’il vomit ou si ses selles sont teintées de sang, il est conseillé de consulter un professionnel de soins de santé.