Changer ses habitudes alimentaires avant l’arrivée de bébé, pour papa aussi !

0
654

Article par Sandra Griffin, nutritionniste

Pendant la grossesse, la maman s’efforce de bien manger afin d’offrir au bébé en formation tous les nutriments dont il a besoin. Mais qu’en est-il de l’alimentation du papa?

Si, pendant la croissance du bébé dans le ventre de la mère, l’alimentation du père n’a pas d’effet direct, elle en a une à une autre niveau: les bonnes habitudes alimentaire familiale. L’enfant plus grand développe ses habitudes alimentaires, préférences et un comportement alimentaire sain en se basant sur ce qu’il observe à la maison: les parents sont ses modèles. Pourquoi ne pas profiter de la grossesse pour revoir l’alimentation de la famille au complet? Le papa pourra lui aussi en bénéficier!

Alimentation équilibrée
Tout d’abord, qu’est-ce qu’une alimentation équilibrée? Il n’existe probablement pas de définition officielle mais plusieurs pistes peuvent être explorées. Tout d’abord les 3 repas par jours, c’est le meilleur moyen de profiter de l’énergie qu’offre les aliments tout au long de la journée. Sauter un repas pousse souvent à manger plus aux repas suivant ou à avoir des rages de sucre en après-midi ou en soirée. Et pourquoi sauter un repas? Lorsque le bébé mangera, il devra prendre les 3 repas par jour (il va même le faire comprendre très clairement!), autant prendre cette bonne habitude tout de suite.

Un autre élément d’une alimentation équilibrée est la variété. Consommer différents fruits, cuisiner plusieurs sortes de légumes, manger du poisson, des légumineuses ou du quinoa avant que le bébé ne partage nos repas va lui permettre de découvrir et aimer différentes saveurs une fois qu’il en mangera lui aussi. Les enfants aiment les aliments qu’ils reçoivent souvent. Si vous croyez que certains aliments seraient à mettre plus souvent au menu, c’est le moment de le faire.

Papa est accro à son sac de chips devant la télévision? Maman a un penchant très marqué pour la crème glacée? Est-ce que c’est grave? pas vraiment. Est-ce que ça fait partie d’une alimentation équilibrée? oui, tout est une question de fréquence et de quantité. Les aliments très sucrés ou salés sont souvent consommés sans faim réelle, c’est bien plus une mauvaise habitude de comportement qu’une mauvaise habitude alimentaire. Il est bon de réévaluer la fréquence de consommation et d’achat de ce type d’aliment et les garder pour les occasions spéciales ou lorsque vous en avez vraiment envie. Vos enfants vous demanderont ces aliments aussi s’ils vous voient en manger souvent. Il est alors difficile de leur interdire. Il vaut mieux inclure ces aliments à petites doses dans l’alimentation de la famille et ainsi développer une relation saine avec les aliments plus gras, salés ou sucrés. Avant 12 mois il vaut mieux viser d’offrir seulement des aliments sains. Après cet âge, les enfants devraient partager le repas en famille ainsi que les habitudes alimentaires de la famille.

Cuisine maison
Les livres de recettes et les émissions de cuisine sont de plus en plus populaires. Il y a un réel intérêt pour la cuisine mais c’est souvent le temps nécessaire à sa réalisation qui n’est pas mis à l’horaire. De l’autre côté, de nouveaux aliments préparés du commerce ne cessent d’apparaître sur les tablettes. Il est donc maintenant facile de bien manger sans passer trop de temps devant les fourneaux? Mais est-ce vraiment bien manger? La cuisine maison, préparée à partir d’ingrédients de base, est toujours un meilleur choix, pas de liste d’ingrédients à lire, pas de tableau nutritionnel à déchiffrer, assaisonnement selon les goûts personnels… Cuisiner des repas, desserts et collations maison est un bel objectif de santé familial à prendre pendant la grossesse.

Rôle du papa
Quel est le rôle du papa dans l’alimentation familiale? Il est énorme! Si papa aime cuisiner, il peut prendre en charge la préparation des repas, surtout en fin de grossesse et lorsque le bébé vient de naître. Si la tâche est partagée entre les deux parents, il peut cuisiner ses «spécialités», être en charge du BBQ, servir d’aide cuisinier, faire les courses… Il faut laisser au papa la place qu’il veut prendre dans la cuisine, même si ce n’est pas fait comme la maman le ferait! Si la cuisine et lui ne font pas bon ménage, il peut justement faire d’autres tâches qui laisseront le temps à la maman de cuisiner: ménage, ramassage, s’occuper des enfants, faire les courses et laver la vaisselle!

Il ne faut pas sous-estimer le rôle de modèles que sont les parents dans le développement des habitudes alimentaires et les préférences des enfants. Une alimentation optimale est essentielle pendant la grossesse mais cela va bien au delà de cette période, le papa a une importance majeure à ne pas négliger!

Les commentaires positifs sur les repas sont également très appréciés par les enfants et les commentaires négatifs laissent des traces. Attention à “ouache du tofu” ou “pas encore du poisson” Par contre, “Miam! ce mijoté est vraiment bon” ou “honnnn le petit pois est tellement cute” Ces commentaires positifs mais non axés sur des principes de santé peuvent permettre que les aliments inconnus soient vues plus positivement. Et si en plus ça vient du papa, c’est toujours gagnant.

Si vous avez besoin de soutien au niveau de la planification des repas (revoir ce qu’est une alimentation équilibrée, faire le plein de nouvelles idées repas et mettre en place une stratégie gagnante) je vous invite à jeter un coup d’oeil à mon cours en ligne sur la planification des repas. Ce cours s’adresse aux parents et a été créé pour eux par une nutritionniste d’expérience maman de plusieurs enfants 😉