Mes enfants peuvent-ils faire la cuisine?…la suite

0
663

Article par Lyne Bourbonnais, nutritionniste

Ne voulons-nous pas outiller nos enfants afin de les rendre plus autonomes? Pourquoi ne pas commencer par la cuisine. Comme vous l’avez peut-être lu dans la partie 1 de cet article, selon l’initiative Tout le monde à table d’Extenso, 8 enfants sur 10 aimeraient cuisiner davantage. Mais que peuvent-ils bien faire? Vous vous dites peut-être, je ne m’appelle pas Ricardo (chef populaire à la télé au Québec), je ne serai jamais capable de lui donner les bonnes techniques! BON BON! ne commencez pas à stresser maintenant, comme le dit si bien notre Ricardo national: «  Je ne suis pas en train de faire une opération à cœur ouvert, je ne fais que cuisiner! »

Cela dit, je tenterai de vous donner une foule d’idées pour impliquer vos enfants, de tout âge, à la préparation des repas. Au début, ce sera peut-être un peu plus long, mais dites-vous que dans quelques semaines vos petits chéris seront plus habiles et vous, comme eux, apprécierez leurs efforts. N’est-ce pas valorisant de déguster ce que l’on a préparé?

D’abord, soyez à l’aise avec la recette choisie, cela peut facilement être un grilled cheeze ou une pizza à garnir, personne ne vous demande de faire un repas 4 services! Choisissez le bon moment pour que cette activité soit un succès. Pour une première expérience, la fin de semaine est tout indiquée, vous serez alors moins pressé et plus détendu, mais petit à petit, les tâches pourront aussi se faire la semaine!

Je me rappelle des premières années de mes enfants à l’école, les enseignants nous rappelaient l’importance de choisir des livres « à la bonne pointure » des enfants, un peu pour faire référence à la taille des chaussures. Et bien! je dirais que c’est la même chose avec les tâches en cuisine. Un enfant de 18 mois est-il assez grand pour desservir la table? Peut-être pas, mais il peut très bien vous aider à la préparation d’une recette de muffin par exemple si on lui demande de casser les œufs, de mettre les ingrédients mesurés dans un bol et les mélanger avec une cuillère, etc.

N’oubliez pas que susciter l’intérêt alimentaire et culinaire de vos enfants, dès le plus jeune âge, est une bonne façon de favoriser l’exploration du monde alimentaire et de les rendre plus autonomes face à leur alimentation. Ainsi, ils développeront des compétences qui leur serviront tout au long de leur vie. Il a été démontré que les habitudes alimentaires introduites par les parents dès le plus jeune âge s’enracinent si fermement qu’il est difficile de s’en départir à l’âge adulte. Voilà une nouvelle raison d’accompagner nos enfants vers un mode de vie sain.

Voici quelques exemples de tâches culinaires qu’un enfant peut effectuer selon son âge

Attention, certains enfants peuvent avoir besoin d’une aide plus ou moins importante selon leur développement sensoriel, moteur et cognitif.

À l’âge préscolaire, ils peuvent très bien:

s’éveiller aux aliments de bases à l’épicerie (ex.: partir à la recherche d’un fruit ou d’un légume; nommer les aliments que l’on met dans le panier, compter les tomates ou les pommes que l’on achète ou même les choisir dans l’étalage, etc.)
défaire, à la main, les choux-fleurs et les brocolis en fleurons
laver les fruits et les légumes
couper à l’aide du couteau à beurre certains aliments mous (ex.: des champignons, poivrons, légumes cuits, tofu, etc.)
ajouter ou mélanger des ingrédients dans une recette de muffins ou de gâteaux
casser un œuf
mesurer, avec aide, les ingrédients secs ou liquides d’une recette
combiner les ingrédients d’une salade, d’un sandwich ou d’une pizza maison
choisir une collation parmi un choix prédéterminé
● participer, avec aide, au lavage de la vaisselle

Les élèves du primaire peuvent en plus:

utiliser un couteau d’office (petit couteau coupant) pour préparer les légumes un peu plus durs
râper des carottes, des courgettes ou du fromage
lire avec aide une recette (surtout pour les élèves du 1er et 2e cycle)
● aller chercher les ingrédients nécessaires
suivre les étapes d’une recette simple (peut avoir besoin d’aide)
préparer les ingrédients comme demandé dans la recette
composer son déjeuner, son lunch ou sa collation (prévoir de l’aide pour les plus jeunes!)
mettre ou desservir la table pour le repas
nettoyer et ranger la vaisselle après avoir cuisiné (un petit rappel peut s’imposer!)
utiliser le micro-ondes ou le four avec supervision

Les élèves du secondaire (nos chers adolescents) peuvent très bien :

lire et comprendre une recette
● être en mesure de la doubler
prendre la responsabilité de leur lunch et collation
préparer seuls des parties d’un repas
prendre part au choix du menu ou proposer une réponse à la fameuse question « Qu’est-ce qu’on mange? »
Utiliser la cuisinière ou le four
● etc.

Cette liste peut être un bon point de départ pour accueillir vos enfants dans votre cuisine, il ne tient qu’à vous de la perfectionner et d’y aller avec les capacités de vos enfants. N’oubliez pas que le plus important est que vos enfants aient du plaisir à faire de la cuisine. Éviter donc de leur donner des corvées ou des tâches « plates » dont vous voulez vous débarrasser!

Surtout, persévérez et déléguez! Vous verrez, avec le temps, vos enfants seront d’une grande aide dans la cuisine, il faut juste leur donner la chance de pratiquer. Qui sait, dans quelques années, ils vous concocteront peut-être un repas pendant que vous êtes dans le trafic ou retenu à une réunion qui n’en finit plus!

Vous envisagez la possibilité de laisser plus de place en cuisine à votre progéniture, mais ne savez pas comment faire, j’offre, dans la région de Montréal, des ateliers de cuisine à domicile adaptés à l’âge de vos enfants, n’hésitez pas à me contacter par courriel à : lyne.nutrition@gmail.com

Sources :
http://www.canadiensensante.gc.ca/eating-nutrition/healthy-eating-saine-alimentation/cooking-kids-cuisiner-enfants-fra.php