Des bonbons dans son assiette?

0
393

Article par Anne-Marie Morel, nutritionniste pour la Coalition Poids

Nous entendons beaucoup de choses sur les boissons sucrées. De plus en plus de drapeaux rouges se lèvent quant aux risques à la santé d’une consommation régulière de ces sucres liquides. À juste titre ! Les boissons sucrées sont associées à l’obésité, au diabète, aux maladies cardiovasculaires et à la carie dentaire. Quand on boit une de ces boissons (gazeuses, énergisantes, fruitées ou pour sportifs, eaux vitaminées, thés glacés, limonades, etc.), une grande quantité de sucre passe rapidement dans le sang, ce qui demande au corps des prouesses pour rétablir l’équilibre et stocker le trop-plein, notamment sous forme de graisses dans le foie.

Malheureusement, la consommation régulière des boissons sucrées est banalisée. Ces breuvages font partie du quotidien d’un Québécois sur cinq et d’un adolescent sur quatre ! On froncerait certainement les sourcils en voyant quelqu’un mettre une poignée de bonbons dans son mets principal avant de le déguster, mais le fait de boire des bonbons en bouteille pour accompagner son repas apparaît normal. Même quand le verre de sucre est grand comme une chaudière… Pourtant, boire une canette de cola de 355 mL équivaut à manger 10 cuillères à thé de sucre !

La grande industrie ou la sorcière d’Hansel et Gretel

Quand on voit l’ampleur des efforts des multinationales pour rendre ces boissons irrésistibles et omniprésentes dans nos vies, on ne s’étonne plus. Des arcs-en-ciel de bouteilles de tous les formats et de toutes les saveurs recouvrent des surfaces de plus en plus grandes de nos supermarchés, pharmacies, dépanneurs et commerces à escompte. Des distributrices et de jolis frigos bien garnis sont installés dans les entrées et près des caisses ou des comptoirs alimentaires. On trouve même des boissons sucrées dans des stationnements ou des magasins qui n’ont rien à voir avec l’alimentation, comme les grandes surfaces d’électronique, de rénovation ou de produits pour bébés ! Et le tout est vendu à bas prix ou en faisant miroiter des promotions alléchantes. Comme la maison de friandises de la sorcière du célèbre conte des Frères Grimm, tout est mis en œuvre pour nous attirer et nous faire succomber, le plus souvent possible, à une autre gorgée de sucre. C’est complètement exagéré. Dans un monde comme celui-là, comment penser qu’il s’agit d’un produit à consommer seulement sur une base exceptionnelle ?

« Sucre liquide : pas tous les jours ! » : un site à découvrir

Conçue par la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids), ce microsite vise à sensibiliser les Québécois et à changer la norme sociale au regard de la consommation quotidienne de boissons sucrées. En plus d’informer sur les risques de la surconsommation de ce sucre liquide, elle fait la promotion d’une panoplie d’alternatives saines et savoureuses pour le remplacer.

 

Vous tomberez en amour avec les options « bonnes au goût et bonnes pour vous » proposées sur ce site. Découvrez-le sans tarder et partagez sans modération !